Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°18
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 18
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Les comptes-rendus
liste des comptes-rendus > rsum du compte-rendu
 
Anatoli Poujai
Anatoli Poujai
Monique Durouvenoz
Christian Trifoni
Christian Trifoni
 
Les oiseaux du vignoble de Dardagny et du Vallon de la Roulave : samedi 14 avril 2018

Au programme de cette sortie (réunissant 17 personnes), trois milieux distincts à découvrir: le vignoble, le vallon de la Roulave et le bord de l’Allondon.

Le rendez-vous au centre de Dardagny nous permet d’entendre et/ou d’observer les oiseaux du village : serin cini, hirondelle rustique, rougequeue noir, merle noir, verdier d’Europe et mésange charbonnière.

La montée dans le vignoble permet à plusieurs d’entre nous d’entendre le premier coucou gris de l’année. La sittelle torchepot, encore très en verve en ce début de printemps, nous permet de passer en revue ses divers chants. Mais surtout, une  succession de trois notes tant attendues – le houp houp houp ! de la huppe fasciée.

L’alouette lulu, par contre, se fait attendre. Sur le haut du vignoble, nous l’observons enfin : d’abord un individu posé sur un fil, puis un mâle en vol suivi par un second dont le chant cristallin et flûté nous a charmés durant plusieurs minutes. Chardonnerets élégants , linottes mélodieuses, tariers pâtres et les alouettes des champs se mêlent ensuite au concert. Seul le bruant jaune reste silencieux.

En s’apprêtant à quitter le vignoble, nous observons de manière furtive deux huppes fasciées en vol. La matinée débute décidément bien !

En pénétrant dans le bois de la Roulave, c’est un nouveau monde qui s’offre à nous. Les chants fusent de partout : troglodyte mignon, rougegorge familier, fauvette à tête noire, roitelet triple bandeau, mésange bleue, grimpereau des jardins, geais des chênes, pouillot véloce, étourneau sansonnet, pic épeiche, pinson des arbres, grive musicienne et pigeon ramier.  

Nous rejoignons ensuite le bord de l’Allondon avec le chant du pouillot fitis et le rassemblement habituel de milans noirs (un vingtaine) qui tournent autour de leur ravitaillement renouvelé régulièrement ! En s’approchant de la berge, nous soulevons un chevalier culblanc tandis que les canards colverts poursuivent paisiblement leur va-et-vient. Un rossignol philomèle se signale par quelques notes encore bien timides.

Il est temps pour nous de remonter au village au terme d’un circuit de 7 km, les jambes un peu lourde, mais la tête pleine de chants et de belles observations.

Merci à tous les participants pour leur enthousiasme et leur bonne humeur !

Au total, en comptant les quelques observations non citées, pas moins de 40 espèces ont été recensées durant la matinée.   

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’écoute des premiers migrateurs au bord de la Laire et des bois de Chancy

Samedi 24 mars 2018

 

Le thermomètre indiquait -1°C lorsque les 17 personnes du groupe se sont retrouvées au village d’Avusy pour une balade d’écoute et d’observations : au programme, un circuit d’environ 7 km, comprenant la visite de milieux variés. Ce sont les mésanges qui attirent d’abord notre attention : les bleues, les plus en verve durant toute la matinée, ainsi que les charbonnières. Un premier migrateur, le rougequeue noir, se laisse observer sur le faîte d’un toit. A la sortie du village, le rougegorge familier se manifeste par son chant ; il est bientôt imité par celui du pinson des arbres, dont la ritournelle est déjà bien entraînée. Un premier pic, l’épeiche, se met à tambouriner, ce qui attire immédiatement … un pic vert !En arrivant vers l’étang, un autre migrateur est occupé à lisser ses plumes, c’est le pouillot véloce, bien plus tranquille qu’à l’ordinaire. En longeant le vignoble, nous entendons le bruant zizi qui se gardera bien de se montrer. Serins cini et verdiers d’Europe se manifestent également en compagnie d’étourneaux sansonnets. Nous traversons une première fois la Laire et sa forêt riveraine d’où retentissent les chants du troglodyte mignon et de la fauvette à tête noire encore bien timide. En remontant vers le village de Malagny, nous entendons les premiers chants d’un milan noir, déjà apparié. Les bois de Chancy se profilent et avec eux quelques nouveaux chanteurs : grimpereau des jardins, sittelle torchepot ainsi que les deux grives les plus communes, la draine et la musicienne. Le centre équestre de La Tuilière permet à la plupart d’entre nous d’observer nos premières hirondelles : l’hirondelle de fenêtre, puis larustique. Nous traversons le vallon de la Repentance en remarquant le chant de la mésange nonnette parmi les autres chanteurs déjà signalés. C’est déjà le retour vers le village d’Avusy après avoir traversé une nouvelle fois la Laire : l’occasion d’admirer un magnifique lézard vert, surpris dans un état encore semi-léthargique.

Nous arrivons au terme d’une balade riche en découvertes avec un soleil généreux et une température agréable en fin de matinée.   

Autres espèces entendues ou observées : buse variable, pigeon ramier, bergeronnette grise, merle noir, corneille noire, corbeau freux, pie bavarde, geai des chênes etmoineau domestique. 

publi le lundi 16 avril 2018 par André Bossus
 

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018