Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°18
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 18
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Hirondelle rustique

Hirondelle rustique (Hirundo rustica)

Résultat de recherche d'images pour "photo hirondelle rustique didier wolf"

Figure 1: Notez la face rouge sang, typique chez l’adulte.

 

Caractéristiques

D’une taille variant entre 17 et 21 cm, l’hirondelle rustique, anciennement nommée hirondelle de cheminée, est connue pour son aspect caractéristique, avec des longues ailes pointues et une queue fourchue terminée par des filets gracieux. Le dessus est noir à reflets bleus, le dessous blanc, tirant parfois vers le beige. L’adulte porte un front et une gorge rouge sang, difficile à distinguer en vol. Son vol est plus rapide et puissant que celui de l’hirondelle de fenêtre, et souvent bas au-dessus du sol ou de l’eau.

L’hirondelle rustique, qui arrive dès le mois de mars de ses quartiers d’hiver africains, est moins grégaire que l’hirondelle de fenêtre et affectionne les endroits plus confinés, tels que les étables, écuries, ateliers et autres bâtiments ruraux. Elle est en Suisse la seule espèce d’oiseau capable de nicher à l’intérieur d’une pièce habitée par l’Homme. Elle construit un nid en forme de quart ou de demi boule ouverte en haut en utilisant de la terre argileuse et calcaire, renforcée de paille et amalgamée par de la salive. Elle se nourrit d’insectes capturés en vol, tels que mouches, moustiques et pucerons, mais aussi des insectes aquatiques capturés à la surface de l’eau.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "photo hirondelle rustique didier wolf"

Figure 2: Nourrissage des jeunes hirondelles rustiques

 

Répartition et effectifs

L’hirondelle rustique est une espèce cosmopolite largement répandue dans l’hémisphère nord. Présente dans toute la Suisse, l’espèce niche principalement sur le plateau entre 400et 800 m d’altitude, en densités plus faibles dans le Jura, les Préalpes et les Alpes, mais pouvant monter localement jusqu’à plus de 1'800 m dans les Grisons.

 

Programme de conservation en cours

La raréfaction de l’hirondelle rustique s’explique par divers facteurs dans les zones de reproduction, le long des trajets migratoires et dans les quartiers d’hiver africains. La chasse illégale au Niger, qui semblait avoir pris fin en 1995, a repris depuis 2002 et tue chaque année entre 150'000 et 200'000 oiseaux. La profonde mutation de l’agriculture européenne constitue cependant de loin la cause la plus importante du déclin de l’espèce. Depuis l’an 2000, le nombre d’exploitations agricoles diminue de 1,8 % par an en Suisse. Comme la cessation des fermes mène normalement à la perte de sites de nidification pour l’hirondelle rustique, on doit s’attendre à un déclin continu des effectifs.

Renoncer aux insecticides, créer des prairies extensives et maintenir des zones de boue, sont autant d’actions nécessaires au maintien de l’espèce. La pose de nichoirs artificiels peut aussi inciter l’hirondelle rustique à s’installer, surtout dans les étables modernes et où le goudronnage des chemins agricoles provoque une pénurie de matériaux de construction.

Ainsi, depuis 2015, le GOBG a installé 32 nids artificiels dans des lieux adaptés ou pour consolider des effectifs existants, et en assure le suivi chaque année dans le Canton de Genève. La prospection de nouveaux sites et la pose de nids artificiels fait partie des objectifs à long terme.

 

Rapport annuel 2017

 

Références bibliographiques :

  • MAUMARY L., VALLOTTON L. & KNAUS P. (2007) Les oiseaux de Suisse. Station ornithologique suisse, Nos oiseaux
  • MULLARNEY K., SVENSSON L., ZETTERSTRÖM D. & GRANT P.J. (2000) Le guide ornitho. Delachaux et Niestlé
  • www.birdlife.ch, fiches pratiques sur la Conservation de l’hirondelle rustique

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018