Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°17
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 17
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Champagne

La Champagne genevoise et la Réserve naturelle de Laconnex

491 / 112, 434m - Carte n°1300 Chancy 

 

La Champagne est une zone agricole située à l’ouest du canton de Genève. Elle est caractérisée par des cultures céréalières avec quelques haies, arbres isolés, vergers, petits bois, mais surtout par des exploitations de gravier. L’ouverture de gravières a d’ailleurs recréé des milieux devenus plus rares comme les talus, les falaises sableuses, les étangs et les zones graveleuses nues qui profitent à des espèces sensibles comme le Tarier pâtre, l’Hirondelle de rivage et le Petit Gravelot.

Bruant proyer
Un Bruant proyer aux Allues, Laconnex, avril 2007 - B. Piot

 

L’instauration de bandes en friche dans les cultures (les célèbres bandes-abris) pour la sauvegarde des dernières Perdrix grises de Genève (et de Suisse…) a également été très favorable à des espèces typiques des zones agricoles comme le Tarier pâtre, la Fauvette grisette, la Caille des blés et le Bruant proyer qui ont tous vu leur densité augmenter de manière surprenante ! D’autres espèces sensibles utilisent également les bandes-abris en période de reproduction : c’est le cas de l’Alouette des champs, de la Bergeronnette printanière (1 à 4 couples), du Gobemouche gris, de l’Hypolaïs polyglotte, des Bruants jaune, proyer et zizi. Mais ces structures servent aussi indirectement d’autres oiseaux : la Chevêche d’Athéna vient y chasser la nuit, les Faucons crécerelle et hobereau le jour. Le Pigeon colombin, la Tourterelle des bois, l’Effraie des clochers, le Hibou Moyen-duc, le Coucou gris et le Loriot d’Europe nichent aussi en Champagne, tout comme l’Hirondelle de rivage et le Petit Gravelot (1 à 2 couples), qui profitent des gravières ouvertes ici et là. Pour plus d’informations sur le projet de réintroduction de la Perdrix grise, veuillez consulter la page Perdrix de la Station ornithologique suisse qui mène le projet.

 

Perdrix grise
Groupe de Perdrix grises dans la Champagne enneigée - C. Ruchet

 

La Champagne, située au pied du Jura entre le Léman et le défilé de Fort-l’Ecluse – connu pour le passage des rapaces et des oiseaux planeurs – accueille de nombreux migrateurs. Les Cigognes blanche et noire, la Grande Aigrette, le Bihoreau gris (plus rarement), les busards (3 espèces), le Milan royal, et le Faucon émerillon y font parfois une petite halte ou survolent la zone en direction du défilé. Il arrive aussi fréquemment que des limicoles ou des laridés se posent dans les champs ; citons ici le Vanneau huppé, le Pluvier doré, les Courlis cendré et corlieu, les Chevaliers culblanc et sylvain, le Combattant varié, la Bécassine des marais, les Goélands leucophée et brun et la parfois Mouette mélanocéphale. Les hirondelles survolent souvent les champs en grand nombre lors de la migration. N’oubliez pas non plus de jeter un coup d’œil aux passereaux dans les champs : le Traquet motteux, les Tariers des prés et pâtre, la Gorgebleue, les Pipits des arbres, farlouse, à gorge rousse (rare) et rousseline (rare) et les Bruants ortolan et des roseaux y font souvent une halte.

En hiver, les zones agricoles de la Champagne attirent aussi quelques hivernants. Le Faucon pèlerin, le Busard Saint-Martin, la Buse variable et l’Epervier profitent des espaces découverts pour chasser. D’autres espèces se tiennent dans les champs, comme le Héron cendré, le Vanneau huppé (qui tente parfois de nicher), le Courlis cendré, la Bécassine des marais et la Sourde, les Goélands cendré et leucophée. Les passereaux aussi affectionnent cette zone en hiver ; Alouette des champs en grandes troupes, Pipits spioncelle et farlouse, grives (4 espèces), Choucas des tours, Corbeau freux en nombre, Pie-grièche grise à l’unité, Bruants des roseaux, proyer, zizi et jaune. Des grands groupes de fringilles parcourent les friches.

La réserve de Laconnex

La réserve naturelle de Laconnex a été aménagée sur une ancienne gravière ; deux étangs sont entourés par une végétation dense et buissonnante avec quelques grands arbres et une petite roselière. Un chemin d’accès permet de longer la bordure nord de la zone humide: veuillez rester sur le sentier et respecter la tranquilité du site!

 

Fauvette grisette
Fauvette grisette, Champagne, mai 2011 - C. Huber

 

En période de nidification, elle abrite une population très importante de Rossignols. On y trouve aussi une bonne densité de Tourterelles des bois et de Pouillots fitis et véloces. La Poule d’eau, la Foulque et le Râle d’eau nichent dans la végétation aquatique, tout comme le Canard colvert. Les Fauvettes des jardins et à tête noire, la Mésange à longue queue et la Rousserolle effarvatte y construisent aussi leur nid. Des Tariers pâtres, Fauvettes grisettes, Hypolaïs polyglottes et Linottes fréquentent les haies et bandes-abri autour de la réserve.

En migration, ce site peut parfois réserver de belles surprises : marouettes égarées, Héron pourpré ou Bihoreau, canards en escale, Rémiz penduline, Martin-pêcheur, Loriot, fauvettes, pouillots, gobemouches, Rougegorge, rougequeues, Locustelle tachetée, Gorgebleue, traquets et tariers…

En hiver, la réserve est passablement calme : une Bécassine des marais tentera peut-être l’hivernage, tandis qu’un groupe de Grosbecs s’attardera éventuellement. Quelques Bruants des roseaux accompagnent les traditionelles mésanges.

 

Accès

La meilleure façon de parcourir la Champagne est d’utiliser le vélo ; il permet de se déplacer assez rapidement tout en s’arrêtant où l’on veut. En outre, il permet les contacts auditifs bien utiles à l’ornithologue en vadrouille. Depuis la gare Cornavin, on peut prendre le train (Rhône Express Régional) jusqu’à La Plaine puis monter vers Avully. Une autre solution est le bus « L » qui dessert les villages de Laconnex, Soral et Sézegnin. Le bus « K » vous amènera à Avully. Par la route, prendre la direction de Bernex et Chancy, puis aller vers Laconnex, Sézegnin, Avully, Soral, etc…

La zone intéressante se situe entre les villages de Laconnex, Soral, Avusy, Sézegnin, Chancy, Avully et Cartigny. Se déplacer sur les chemins et les routes. Respecter les cultures !

 

Modifié d’après Les Bons Coins de Suisse Romande (c) Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux 2005. Texte original par Cyril Schönbächler avec la collaboration de Bernard Lugrin

Dernires Observations :

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017