Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 14 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°19
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 19
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Les comptes-rendus
liste des comptes-rendus > rsum du compte-rendu
 
Anatoli Poujai
Anatoli Poujai
 
L’éveil des oiseaux au Moulin-de-Vert : dimanche 29 avril 2018

14 personnes se retrouvent au Parking du Moulin-de-Vert en ce dimanche matin à 5h15 pour assister à l’éveil des oiseaux. Rossignols (durant toute la nuit) et merles (déjà) chantent lorsque nous rejoignons notre lieu d’écoute à quelques centaines de mètres en aval du barrage. Par une température agréable, le groupe s’installe confortablement alors que l’obscurité est encore presque complète.

Nous notons alors précisément l’entrée en scène de tous les chanteurs: rougequeue noir et rougegorge familier (5h30) à l’unisson, tandis qu’un héron cendré (5h37) passe au-dessus de nos têtes en poussant l’un de ses cris rauques. Puis c’est au tour de la grive musicienne (5h38) d’entonner son chant mélodieux et puissant. Le pigeon ramier se signale à 5h39, puis successivement la Fauvette à tête noire (5h43) et la mésange charbonnière (5h46). Le concert prend alors de l’amplitude et il devient difficile d’isoler chaque chanteur. Néanmoins, le troglodyte mignon parvient à se faire entendre de loin par ses trilles puissants (6h01) imité par la mésange bleue (6h02).

Le groupe se décide à marcher quelque peu pour découvrir l’apparition de autres espèces : c’est ainsi que se signalent successivement la corneille noire (6h05), le pinson des arbres (6h10) le roitelet triple-bandeau (6h18) et le pouillot véloce (6h23). Le concert baisse alors d’intensité, laissant ainsi les solistes s’exprimer tour à tour. Parmi les nouvelles espèces, signalons l’étourneau sansonnet (6h30), le loriot d’Europe (6h32), le coucou gris (6h36), le serin cini (6h48) le milan noir (6h49), le pic épeiche (6h52) et la mésange nonnette (7h00). En arrivant près des étangs, dans un milieu plus ouverts, nous observons et/ou entendons le Bruant zizi (7h01), le pic vert (7h02), la huppe fasciée (7h02), le torcol fourmilier (7h08), un faucon hobereau en chasse, la rousserolle effarvatte, le canard colvert, le fuligule milouin, la gallinule poule d’eau, la bergeronnette grise, le grand cormoran, le verdier d’Europe, le grimpereau des jardins et le grand corbeau.      

L’une des plus belles observations restera celle de couples de loriots d’Europe se livrant à une folle poursuite devant nous à deux reprises.

Il est 10 heures lorsque nous regagnons notre point de départ, la tête remplies de chants d’oiseaux et de belles atmosphères. La matinée aurait été sublime sans le dérangement des avions (à partir de 6h) et les restes d’une soirée techno au loin lorsque l’on s’est rapproché de l’embouchure de l’Allondon.

Merci à tous les participant(e)s pour leur écoute attentive et leur enthousiasme !

publi le vendredi 4 mai 2018 par André Bossus
 

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018