Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 21 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°21
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 21
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Corbeau freux

Corbeau freux

Historique

Les Corbeaux freux ne sont pas des corvidés ordinaires. Ils se distinguent des corneilles, beaucoup plus répandues, par la base de leur bec dénudée de plumes, leurs cris rauques et leur habitude de nicher en colonies.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.gobg.ch/userfiles/Corbeaufreux/Crebelley23.11.2013-007.JPG
Corbeau freux - A. Barbalat

Originaire d’Europe de l’Est, le Corbeau freux ne niche en Suisse que depuis 1963, lorsqu’un premier couple s’est installé à Orbe. Des corbeaux freux se sont ensuite établis à Bâle et à Ins (1964), puis dans la vallée de la Broye, dans la plaine de l’Aar, à Berne, Neuchâtel et Soleure dans les années 70, en Ajoie dans les années 80, à Fribourg, Genève, Lucerne et Thoune dans les années 90.

Après 40 ans de colonisation et de reproduction en Suisse, environ 3890 couples de Corbeaux freux ont niché en 2009, répartis en 153 colonies environ.  Chaque année, la Station ornithologique suisse compile les données sur les colonies de Corbeaux freux.

A Genève, la première colonie a été découverte en 1998 au Parc de la Grange et l’enquête menée entre 1998 et 2002 pour l’établissement de l’Atlas des oiseaux nicheurs du canton de Genève a permis de répertorier cinq colonies totalisant 48 couples nicheurs.

L’expansion s’est poursuivie au cours des années 2000 pour atteindre 255 nids en 2009, répartis en 13 colonies. Quelques colonies se situent en France voisine  et sur les communes vaudoises limitrophes.

 

Répartition

La plupart de ces colonies se trouvent en ville ou proches des zones habitées. Elles sont généralement situées dans les allées d’arbres ou dans des boqueteaux. Cependant, les oiseaux ne se nourrissent pas en ville et font de longs trajets pour aller dans des zones agricoles éloignées de plusieurs kilomètres du site de nidification. On voit ainsi de nombreux Corbeaux freux dans les prairies du tarmac de l’aéroport de Cointrin alors que les colonies se situent au Grand-Saconnex, à Meyrin ou encore à Montbrillant.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.gobg.ch/userfiles/Corbeaufreux/CollongeBellerive5.04.09001.jpeg
Colonie de Corbeaux freux - A. Barbalat

Phénologie

Le Corbeau freux est un migrateur partiel. En automne, on peut voir de nombreux vols de ce corvidé se dirigeant vers le sud-ouest et passant le défilé du Fort l’Ecluse. Il s’agit principalement d’oiseaux d’Europe du Nord fuyant les frimas de l’hiver, alors que la plupart des oiseaux genevois sont vraisemblablement sédentaires On peut les observer pratiquement toute l’année sur les lieux de gagnage tels la plaine de Sionnet ou le long de la piste de l’aéroport.

Les colonies commencent à être fréquentées dès le mois de décembre, et de plus en plus en janvier et février. En mars, les couples achèvent la construction de leur nid. En avril, le corbeau freux couve, en général quatre œufs et élève ses petits en mai. En juin, les Corbeaux freux quittent les colonies (sauf celles qui servent également de dortoir) et vagabondent dans la campagne, souvent en compagnie de Corneilles noires et parfois de Choucas des tours.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.gobg.ch/userfiles/Corbeaufreux/Aroport31.3.2011-004.jpeg
Fait nouveau, le Corbeau freux s'est installé sur des pylônes, près de l'aéroport - A. Barbalat

Suivi des colonies

Depuis leur installation dans le canton en 1998, les colonies sont suivies annuellement et les nids recensés fin-mars – début avril, juste avant que les feuilles ne les dissimulent. Si le décompte des nids est relativement aisé, la prospection et la découverte de nouvelles colonies est beaucoup plus difficile et aléatoire et repose beaucoup sur le réseau des observateurs genevois, ainsi que sur les données signalées sur la plateforme d’échange ornithologique www.ornitho.ch. Si vous découvrez une colonie, vous nous aiderez en signalant votre observation sur ornitho.ch.

 

Ressources

Recensement des colonies de Corbeau freux à Genève en 2011
Recensement des colonies de Corbeau freux à Genève en 2012

Recensement des colonies de Corbeau freux à Genève en 2013

Colonies de Corbeaux freux en Suisse en 2012

Les divers rapports annuels peuvent être consultés ci-dessous:

Rapport annuel 2012
Rapport annuel 2013

Rapport annuel 2014
 
Rapport annuel 2015
Rapport annuel 201
6
Rapport annuel 2017

 

 

Évolution du nombre de nids de Corbeaux freux en Suisse - (c)Frank Borleis


-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018