Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°26
  Archives
    - 
Numéros 1 à 26 en pdf
Les projets
 - 
Moineau friquet
 - 
Sterne pierregarin
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 26
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Alouette lulu

Alouette lulu

Son chant typique entonné en vol lui a donné son nom. L’Alouette lulu est plus contrastée que l’Alouette des champs et l’alternance de motifs noirs et blancs sur le bord d’attaque de son aile est diagnostique. Elle niche dans les milieux ouverts et exposé tels que les prairies sèches, steppes buissonnantes, prairies extensives et les pâturages maigres. Elle peut également s’établir dans les vignobles les plus extensifs qui présentent encore de la végétation entres les lignes.

Comme la plupart des nicheurs prairiaux, les effectifs d’Alouette lulu souffrent de l’intensification de l’agriculture et de l’extension de l’urbanismes qui remplacent ses habitats. L’espèce est désormais considérée comme « Vulnérable » sur la Liste Rouge nationale et fait partie des espèce prioritaires pour une conservation ciblée.

Les contexte genevois

Abondant à Genève jusque dans les années 60, les effectifs d’Alouette lulu ont diminué à partir de 1970 jusqu’à totalement disparaître du canton. En 2001, l’espèce est de retour avec un couple qui se reproduit dans la région viticole du Mandement. Depuis 2016, le GOBG suit les effectifs et des recensements ciblés ainsi que la consultation de la base de données ornitho.ch, a permis d’établir la présence de 25 territoires.

 

Références bibliographiques :

  • MAUMARY L., VALLOTTON L. & KNAUS P. (2007) Les oiseaux de Suisse. Station ornithologique suisse, Nos oiseaux.
  • KNAUS P., ANTONIAZZA S., WECHSLER S., GUÉLAT J., KÉRY M., SATTLER T. (2018). Atlas des oiseaux nicheurs de Suisse 2013–2016. Distribution et évolution des effectifs des oiseaux en Suisse et au Liechtenstein.

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020