Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 14 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°19
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 19
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces

Les rapports annuels des espèces prioritaires :  2017 de A à Z

En cliquant sur le nom de l'espèce, vous irez à la page du projet la concernant

En cliquant sur une année, vous ouvrirez le rapport annuel en pdf

 
 
Alouette lulu : elle est bien de retour ! 
 

Disparue de notre canton durant une trentaine d’années, l’Alouette lulu a fait une timide apparition dès le début des années 2000. Quelques indices de sa présence ont été relevés ces dernières années, mais c’est en 2016 qu’une nidification a été formellement observée dans le vignoble de Dardagny. Malheureusement la nichée a été victime d’une prédation en fin de couvaison. La présence de l’Alouette lulu et sa fidélité aux vignobles de Dardagny et Satigny ont pu être mise en évidence, au travers de ces deux premières années de suivi de l’espèce. Il semble désormais important de pouvoir constater si cette présence est durable ou non, à travers une évolution sur le plus long terme. Ainsi, il a été décidé de suivre de manière restreinte l’espèce durant ces trois prochaines années (2018-2020). Le signalement de vos observations ponctuelles avec une localisation précise est d'autant plus important pour le suivi de l'espèce.

 

Chevêche d’Athéna : le record de 2016 n'est pas dépassé

Chevêche d'Athéna  2012  2013  2014  2015  2016  2017

Ce ne sont pas moins de 69-70 territoires qui ont été dénombrés en 2017, en léger recul par rapport à 2016. Comme les années précédentes, le GOBG s’active sur le terrain pour « accompagner » cette population, notamment en ajoutant des nichoirs pour favoriser de nouvelles installations.

 

Choucas des tours: discret nicheur cherche grands arbres à cavités

Les prospections menées en 2017 ont permis d'estimer à  22 à 32 le nombre de couples nicheurs sur le canton. Cette espèce, facilement observable sur ses sites de nourrissages, peut se montrer assez discrète en nidification. Ouvrez l'oeil ce printemps, surtout avant l'arrivée des feuilles.

 

Corbeaux freux : davantage de colonies et de nids en 2017

Corbeau freux  2012  2013  2014  2015  2016 2017

En 2017, 41 colonies ont été recensées pour un total de 684 nids, soit une forte progression de 20% par rapport à 2016.

 

Effraie des clochers : les effectifs restent faibles depuis l'hiver dévastateur de 2012-2013

Effraie des clochers  2009-2011  2012  2013  2014  2015  2016  2017 à venir

En 2016, 11 couples avaient donné respectivement un total de 46 poussins à l'envol. Le nombre de nicheurs est assez stable depuis 2 ans mais les effectifs restent tout de même faibles depuis le crash de l'hiver 2012-2013.

 

Hirondelles de fenêtre et rustique : des sites supplémentaires continuent d’être aménagés

Hirondelle de fenêtre 2017 (rapport commun Hirondelles de fenêtre et rustique)

Hirondelle rustique

Le GOBG a commencé à poser des nids artificiels en 2014 en fonction des opportunités (demande d'agriculteurs, rénovations), soit dans des lieux jugés idoines afin d’encourager les populations à s’y installer, soit sur des sites naturels déjà existants, de sorte à consolider les populations. La pose a été poursuivie depuis, et en 2017, 5 sites supplémentaires ont été aménagés et/ou consolidés pour l'Hirondelle de fenêtre et 2 autres pour l'Hirondelle rustique.

 

Hirondelle de rivage: réalisation d'une butte pour la nidification selon le modèle de BirdLife

Fin 2016, le GOBG a mis en place une butte artificielle pour l'hirondelle de rivage, selon un modèle éprouvé en Suisse allemande depuis quelques années. Ce projet est financé par le Comité genevois pour l’utilisation du Fonds Eco-électricité (COGEFé). Il a pu être réalisé grâce à la collaboration avec la Direction générale de l'agriculture et de la nature et aux conseils avisés de BirdLife Suisse.

Au printemps 2017, 4 à 6 couples ont creusé une dizaine de galeries dans la butte artificielle, occupée dès sa première année de mise en place!

Un entretien sera effectué les années à venir afin de maintenir la butte favorable à l'accueil des hirondelles.

 

Huppe fasciée: effectifs stables

Huppe fasciée  2012  2013  2014  2015  2016

Avec 6 couples nicheurs découverts en 2017, nous sommes dans la moyenne des années précédentes.

 

Rougequeue à front blanc : évolution variable selon les région

Rougequeue à front blanc  2013  2014  2015  2016  2017

Les effectifs de l’espèce sont en légère baisse dans notre canton en 2017. Mais avec plus de 140 territoires recensés (cette valeur n’est pas exhaustive) l’espèce se porte relativement bien sur notre canton.

 

Pic mar : de nouveaux territoires continuent d'être recensés

Pic mar  2013  2014  2015  2016  2017

Le plan d’action cantonal pour cette espèce prévoit de documenter l’évolution de la population tous les 5 ans. Nous ne prévoyons donc pas de refaire un inventaire complet avant les années 2019-2020

La synthèse de 2017 se limite aux observations faites en 2017 sans recherches spécifiques. 90 observations de Pic mar ont été retenues. Cela représente 53 territoires différents, essentiellement dans le canton de Genève . 11 nouveaux territoires ont été répertoriés, dont trois se trouvant entre Arve et Lac, dans la région de Vandoeuvres. Ces observations, faites en mai et juin, sont particulièrement intéressantes car elles se situent dans des secteurs où le Pic mar était connu dans les années 60 et 70 mais où il n’avait plus été observé malgré des recherches spécifiques menées durant l’enquête de 1998-2001. Il ne s’agit pas d’un milieu forestier, qui est l’habitat du Pic mar aujourd’hui dans le bassin genevois, mais d’un milieu bocager fait de grandes propriétés avec de nombreux chênes centenaires. C’est ce genre de milieu qui abritait les derniers Pic mars à la fin des années 70 selon le premier Atlas des oiseaux nicheurs (Géroudet al. 1983).

 

Torcol fourmilier: effectifs stables

Torcol fourmilier  2012  2013  2014  2015  2016 2017

En 2017 les effectifs sont stables. Ceux-ci sont principalement concentrés à l'ouest du canton, dans le Mandement et en Champagne.

 

 

 

 

 
 

 


-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018