Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 27 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°28
Les projets
 - 
Moineau friquet
 - 
Sterne pierregarin
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 28
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
  Aides à l'identification
    - 
L'identification des fringilles en automne
    - 
Les petits limicoles réguliers en automne
    - 
Détecter les jeunes Mouettes mélanocéphales
Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
 
nbre/page :
nbre : 85
 
mardi 16 mars 2021
Un nichoir à Faucons pèlerins à la RTS !

Pendant l’hiver, plusieurs membres de notre comité ont régulièrement observé un faucon (et même un couple !) sur l’antenne de la tour RTS. Étant le plus haut point de Genève, cette tour est un poste d’affût idéal pour un Pèlerin qui guetterait le passage des pigeons.

Compte tenu de la présence des faucons et de la situation idéale de ce site, le GOBG a dernièrement installé un nichoir dans la structure métallique au sommet de la tour RTS. Ce nichoir et le deuxième installés par notre association en ville de Genève.

Cette nouvelle réjouissante a également été diffusée lors du journal télévisé du 19h30 que vous pouvez revoir ici !

 


Espérons que la vue ne manquera pas d'attirer le pèlerin! Photo: Jérémy Gremion

posté par Jérémy Gremion
 
vendredi 5 mars 2021
Les Bons Coins ornithologiques de Suisse Romande – Réédité !

Ce livre écrit par les membres du Groupe des Jeunes, tout d'abord comme articles au sein du Héron, puis relié sous forme de livre, regroupe plus d'une centaine de sites d'intérêt ornithologique dans toute la Suisse Romande. Depuis 2014, le GdJ s’attèle à la réédition de cet ouvrage. La nouvelle édition est désormais terminée et peut être précommandée pour 25.- (au lieu de 35.-) !

Description

 

« Cet ouvrage richement illustré vous ouvre les portes de 121 «bons coins» ornithologiques à travers la Suisse romande et ses régions limitrophes. Chaque site présenté est accompagné d’une description étendue des oiseaux visibles selon les saisons ainsi que de conseils pratiques et avisés d’observateurs locaux. Accessible à tous, ce livre est destiné tant au grand public curieux de découvrir les oiseaux autour de chez lui, qu’à l’ornithologue chevronné désirant parfaire ses connaissances.

Fruit de plusieurs années de travail, les « Bons coins » ont été entièrement réalisés par de jeunes passionnés d’ornithologie réunis au sein du Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux. Bien plus qu’un livre, il s’agit du projet de toute une association. De nos nouvelles recrues découvrant la mésange bleue ou le rougequeue noir avec émerveillement aux plus aguerris s’attelant à la migration des rapaces ou à la mue des passereaux, une quarantaine de jeunes a mis la main à la pâte avec un plaisir certain ! Hormis la rédaction des textes et la préparation des cartes, ils sont également à l’origine de plus de 40 photographies et 70 dessins originaux en couleur.

Ce livre se veut une invitation à la balade et à l’émerveillement. Nul doute que dès les premières pages, il vous donnera l’envie irrésistible de quitter votre salon, jumelles autour du cou, prêt à partir à la découverte de le gent ailée aux quatre coins de la Romandie mais aussi près de chez vous. […] »

 

 

N'attendez plus, commandez-le vite ici !

 

posté par Jérémy Gremion
 
mardi 16 février 2021
La Nuit de la Chouette, 13 mars 2021

Pour des raisons liées à la pandémie, la Nuit de la Chouette, prévue le 13 mars 2021 a dû être annulée.

posté par Christian Huber
 
lundi 1 février 2021
ANNULATION DES DEUX SORTIES DU 13 ET DU 27 FEVRIER 2021

Pour des raisons de pandémie, les excursions du 13 et 27 février 2021 doivent malheureusement être annulées!

Nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure de l'annulation ou non des prochaines sorties agendées.

posté par Christian Huber
 
vendredi 29 janvier 2021
La disparition des Perdrix grises en Suisse et en Europe

L’histoire de la Perdrix grise en Suisse est bien triste. Autrefois commune, l’espèce est déclarée éteinte de Suisse en 2019 par la Station ornithologique suisse. Malgré une restauration des habitats et un projet de réintroduction en Champagne genevoise (de 2008 à 2012), l’augmentation de la population fût éphémère. La Perdrix grise aurait probablement eu besoin de changements à plus grande échelle. Notons tout de même que la restauration de certains habitats liés à ce projet a contribué à l’augmentation des effectifs pour beaucoup d’espèces dépendantes des milieux cultivés (la Fauvette grisette et le Tarier pâtre, par exemple).

À l’échelle Européenne, la tendance n’est pas beaucoup plus glorieuse. Le récent Atlas des oiseaux nicheurs européens (EBBA2) a montré que la perdrix grise a diminué de 94% en seulement 40 ans. Le déclin est dramatique et dans toute son aire de répartition en Europe occidentale.

Les exigences écologiques élevées de la Perdrix grise font de cette espèce un bio-indicateur des milieux agricoles : si on considère une zone cultivée dans laquelle des perdrix se reproduisent naturellement, ces terres agricoles seront très probablement d’excellente qualité en termes d’habitat et profiteront également à d’autres espèces.

La Perdrix grise est un indicateur de la biodiversité des zones cultivées. Au niveau Européen, cet indicateur est actuellement au plus bas… Beaucoup reste à faire pour assurer l’avenir de ces habitats ruraux et des espèces qui y vivent !