Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 27 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°30
Les projets
 - 
Moineau friquet
 - 
Sterne pierregarin
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 30
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
  Aides à l'identification
    - 
L'identification des fringilles en automne
    - 
Les petits limicoles réguliers en automne
    - 
Détecter les jeunes Mouettes mélanocéphales
Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 94
 
jeudi 26 août 2021
Un Cormoran pygmée à Verbois!

Cet été, un afflux important de Cormorans pygmées est observé en Europe centrale et de l’ouest. Depuis le début du siècle, on assiste à une augmentation des observations au-delà de son aire de nidification européenne (principalement dans les Balkans), notamment en France et en Allemagne. Cet est particulièrement riche en observations avec des groupes de plus de 15 individus observés en Allemagne. Cet afflux est essentiellement constitués d’oiseaux de l’année.

L'augmentation des observations de Cormorans pygmées a évidemment atteint la Suisse. Depuis le 19 août, l'espèce a été trouvée sur 8 sites. Le dernier site en date est la retenue de Verbois où Bastien Guibert a découvert un Cormoran pygmée le 25 août.

L’afflux de cet été peut être dû à une bonne année de reproduction dans des colonies ayant atteint un nombre ou une taille suffisante pour permettre une dispersion au-delà de la distribution habituelle.

En se remémorant l’histoire de l’expansion de la Grande aigrette, il est logique de se demander si nous assisterons à une augmentation des observations lors des prochains étés. Et pourquoi pas les premières reproductions en Europe de l’ouest ?

 


Cormoran pygmée trouvé à Verbois par Bastien Guibert le 26 août 2021. Photo : Bastien Guibert

 


Répartition des observations de Cormorans pygmées en Suisse au 26 août 2021. Source : ornitho.ch

posté par Jérémy Gremion
 
jeudi 5 août 2021
Réédition du livre "Les bons coins ornitho" - Prix avantageux jusqu'au 28 août!

Ce livre écrit par les membres du Groupe des Jeunes, tout d'abord comme articles au sein du Héron, puis relié sous forme de livre, regroupe 121 sites d'intérêt ornithologique dans toute la Suisse Romande. Depuis 2014, le GdJ s’attèle à la réédition de cet ouvrage. La nouvelle édition est désormais terminée et peut être précommandée pour 25.- (au lieu de 35.-) jusqu’au 28 août! N'attendez plus, commandez-le vite ici !

Pour les intéressés, un vernissage est prévu le 28 août à Champ-Pittet (https://www.facebook.com/events/4039081536189039; inscriptions obligatoires)

 

Description

« Cet ouvrage richement illustré vous ouvre les portes de 121 «bons coins» ornithologiques à travers la Suisse romande et ses régions limitrophes. Chaque site présenté est accompagné d’une description étendue des oiseaux visibles selon les saisons ainsi que de conseils pratiques et avisés d’observateurs locaux. Accessible à tous, ce livre est destiné tant au grand public curieux de découvrir les oiseaux autour de chez lui, qu’à l’ornithologue chevronné désirant parfaire ses connaissances.

Fruit de plusieurs années de travail, les « Bons coins » ont été entièrement réalisés par de jeunes passionnés d’ornithologie réunis au sein du Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux. Bien plus qu’un livre, il s’agit du projet de toute une association. De nos nouvelles recrues découvrant la mésange bleue ou le rougequeue noir avec émerveillement aux plus aguerris s’attelant à la migration des rapaces ou à la mue des passereaux, une quarantaine de jeunes a mis la main à la pâte avec un plaisir certain ! Hormis la rédaction des textes et la préparation des cartes, ils sont également à l’origine de plus de 40 photographies et 70 dessins originaux en couleur.

Ce livre se veut une invitation à la balade et à l’émerveillement. Nul doute que dès les premières pages, il vous donnera l’envie irrésistible de quitter votre salon, jumelles autour du cou, prêt à partir à la découverte de le gent ailée aux quatre coins de la Romandie mais aussi près de chez vous. […] »

 

posté par Jérémy Gremion
 
lundi 26 juillet 2021
Stand Up Paddle dans le respect de la nature

Le Stand Up Paddle (SUP) est une activité qui tend à se démocratiser sur nos plans d’eau. En se déplaçant silencieusement debout sur une planche flottante, le pagayeur peut avoir un réel impact sur les oiseaux d’eau en les faisant fuir. La dépense énergétique et le stress engendrés ont des effets néfastes sur les animaux et leur succès de reproduction. Par la voie des eaux, le SUP permet également l’accès aux dernières zones de tranquillité de nos lacs et rivières (réserves, roselières, berges inaccessibles, etc.). Ces espaces encore préservés s’avèrent souvent être des sites de reproduction pendant le printemps et l’été.

En collaboration avec la Fédération Suisse de Canoë-Kayak et les acteurs principaux de la protection de la nature, la Station ornithologique suisse (Vogelwarte) a récemment publié des recommandations visant à limiter les dérangements pour la faune :

  • Choisir des zones à faible potentiel de dérangement
  • Pagayer avec prudence et respect en gardant vos distances avec les oiseaux
  • Éviter les zones sensibles
  • Renoncer au SUP dans les réserves et les peuplements des végétaux aquatiques (roselières, nénuphars, etc.)

Le lien de la Station Ornithologique Suisse

A Genève, ces recommandations s'appliquent sur les sites sensibles du Petit-lac (Pointe à la bise, Crénées de Mies, Chens-sur-Léman), mais aussi sur le Rhône et en particulier à proximité des roselières et lagunes qui bordent celui-ci (Planfonds, iles de Peney, etc.).

En respectant ces quelques règles, il est facile de passer du bon temps sur l’eau dans le respect de la nature !

posté par Jérémy Gremion
 
mardi 20 juillet 2021
Les premiers migrateurs repartent déjà !

Certaines espèces migratrices regagnent déjà leurs quartiers d’hiver dès la reproduction finie. Les migrateurs transsahariens sont les premiers à repartir et certaines espèces entament déjà leur retour au mois de juillet. Parmi notre avifaune, on peut citer quelques espèces précoces dans leur migration comme le Milan noir, le Loriot d’Europe, le Martinet noir ou le Coucou gris.

D’ailleurs, certains coucous anglais ont déjà atteint leurs sites d’hivernage ! Tout le monde peut suivre une dizaine de coucous équipés de balises satellitaires par le British Trust for Ornithology (BTO) sur www.bto.org/cuckoos. Ils sont actuellement en migration à travers l'Europe, la Méditerranée et le Sahara et bientôt dans le bassin du Congo pour passer l’hivers.

Pour l’anecdote, un Coucou suivi par le BTO depuis 2016, migre depuis et vers la forêt tropicale du Congo chaque printemps et automne. Il a déjà effectué plus de 80'000 kilomètres et en envoyant des mises à jour quotidiennes sur ses allées et venues !

posté par Jérémy Gremion
 
vendredi 25 juin 2021
En toute discrétion, la chevêche d’Athéna fait son come-back

Le Temps a récemment consacré un article au programme de notre association pour la conservation et le suivi de la Chevêche d’Athéna. Découvrez nos activités avec Christian Meisser (membre du comité et chef du projet Chevêche) en suivant ce lien.

Bonne lecture !

posté par Jérémy Gremion
 
vendredi 18 juin 2021
Une BirdRace pour la conservation de la Chevêche

Une Bird Race est une course pour ornithologues passionnés et amateurs ! Le but est de détecter le plus grand nombre d’espèce dans un temps imparti.  

Cette fois-ci, le but est également de collecter des dons à travers cette course. Au préalable, chaque équipe cherche des sponsors prêts à lui verser une somme libre pour chaque espèce observée. Cette année, les dons collectés bénéficieront à "l'oiseau de l'année", la Chevêche d'Athéna. BirdLife Suisse, en collaboration avec ses partenaires (Suisse du Nord-Ouest, Seeland, Tessin, Genève), développe de vastes projets de promotion de cette espèce.

Cette course aux oiseaux et aux dons débutera vendredi 3 septembre 2021 à 21h00 et durera 24h !

Plus d’informations sur ce lien!

posté par Jérémy Gremion
 
mercredi 16 juin 2021
Un oisillon tombé du nid! Que faire?

Le beau temps est de retour et déjà beaucoup de nichées arrivent à terme ! Nous recevons régulièrement des demandes d’informations concernant des oisillons qui semblent tombés du nid. Notre réponse est au cas par cas car la solution doit être adaptée à la situation et à l’espèce. Dans beaucoup de cas, il vaut mieux ne pas intervenir.

À ce propos, la Station ornithologique suisse (Vogelwarte) a récemment publié sur son site web une aide à la décision. Un simple questionnaire rapidement rempli saura vous indiquer les gestes adaptés à la situation.

Évidemment, nous restons à disposition pour les questions relatives à l’avifaune et nous maintenons une permanence à l’adresse email info@gobg.ch.

Dans le cas d’un oiseau trouvé qui nécessiterait des soins, le Centre Ornithologique de Réadaptation (COR) basé à Genthod se consacre depuis de nombreuses années à soigner les oiseaux en difficulté.