Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 14 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°19
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 19
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Vallon de la Laire

Vallon de la Laire

Soral, Avusy, Chancy GE 491-486 / 110-111, 340-460m
Carte n°1300 Chancy

 

Située à l’ouest du canton de Genève, cette rivière a encore un aspect relativement sauvage et libre. Elle prend sa source sur France et, depuis le village de Soral, délimite la frontière avec le canton de Genève. Entre Avusy et Chancy, les parties boisées sont entrecoupées par de très belles prairies maigres. La région des Raclerets est la zone la plus intéressante, à plusieurs niveaux : oiseaux, mais aussi libellules, batraciens, orchidées et mammifères. Un chemin longe la rivière sur presque toute sa longueur.

 

Milan noir
Milan noir, juin 2011 - B. Piot

 

En période de nidification, beaucoup d’espèces apprécient la Laire et les cordons boisés qui la bordent : le Milan noir, l’Epervier, l’Autour des Palombes (1 territoire), le Faucon hobereau, la Buse variable, la Tourterelle des bois, la Chouette hulotte, le Pic épeiche et vert, le Martin-pêcheur, la Bergeronnette des ruisseaux, le Rossignol, la Grive musicienne et le Loriot d’Europe s’y reproduisent. D’autres espèces, plus rares, nichent aussi le long du Vallon de la Laire : Torcol, Bruant jaune et zizi. Quelques chanteurs de Pipit des arbres s’attardent encore, mais sans indice de nidification probant.

Certaines espèces sont observables lors de la migration. Citons ici la Huppe, les Gobemouches gris et noir et quelques fringilles. En hiver, il peut arriver, très rarement toutefois, de lever une Bécasse des bois. Mais il est beaucoup plus probable de rencontrer un Epervier, une Mésange huppée, un Grosbec ou une troupe de fringilles.

La visite du vallon de la Laire, et en particulier du site de Racleret, se combine facilement avec une balade dans les bois de Chancy, qui abritent, entre autres, plusieurs territoires de Pic mar et le Pic noir y est un visiteur régulier.

 

Accès

En bus : prendre le « 19 » à la Place des 22 Cantons à côté de la Gare Cornavin jusqu’à l’arrêt « Croisée de Confignon » puis prendre le « K » et descendre à Sézegnin, Avusy ou Chancy. Rejoindre la rivière depuis ces villages. Attention aux horaires, les bus de campagne ne circulent pas fréquemment.

Le site se visite uniquement à pied, voire à vélo à certains endroits. Les voitures resteront à bonne distance dans les villages.
 

 

Modifié d’après Les Bons Coins de Suisse Romande (c) Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux 2005. Texte original par Cyril Schönbächler avec la collaboration de Martina Stierlin et Bernard Lugrin.

Dernires Observations :

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018