Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 21 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°21
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 21
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Prangins

Prangins

Prangins, Vaud - 509 / 138, 370m Carte n° 1261 Nyon
Le Port des Abériaux et l’Embouchure de la Promenthouse

 

Les rives lémaniques de la commune de Prangins, et en particulier celles de l’embouchure de la Promenthouse s’avèrent assez peu urbanisées par rapport au reste des bords nord du lac Léman. Malheureusement, les grandioses propriétés privées de cette commune limitent fortement l’accès au site. Les personnes respectueuses de la nature se consoleront en constatant, avec sagesse, que les multiples interdictions d’accès aux rives évitent que la faune soit dérangée par une fréquentation trop importante. Si malgré tout, vous restez frustrés devant les gros portails en fer forgé, les hauts murs et les haies de buis qui délimitent les propriétés, vous avez toujours la possibilité de devenir membre du club de golf, d’acheter un permis de pêche ou d’investir énormément dans l’immobilier. Ces dernières astuces vous donneront un plus libre accès aux rives de l’embouchure de la Promenthouse qui hébergent une riche faune et, entre autres, une colonie de castors.

Même si une bonne partie des rives ne sont pas visitables, le port des Abériaux et la plage de Prangins constituent à eux seuls deux sites d’observation susceptibles de satisfaire l’ornithologue désirant réaliser une balade hivernale sur les rives du Léman. Ce site ne présente généralement pas d’intérêts ornithologiques particuliers durant les autres saisons. Un télescope est recommandé pour observer les oiseaux au large. Autant au port des Abériaux qu’à la plage, il est en général possible d’observer de nombreux canards pendant la mauvaise saison. Les Fuligules milouins et morillons se comptent souvent par centaines. Parmi eux, il est également possible d’observer le plus rare Fuligule milouinan. Les Nettes rousses, Garrots à oeil d’or, Canards chipeaux et Canards pilets sont des espèces assez régulières. Les Grèbes sont nombreux à cette saison, en particulier les huppés, castagneux et à cou noir.

Fuligule morillon

Fuligule morillon mâle au bord du Léman - A. Pochelon

Muni de votre télescope, une attention au large vous permettra peut-être d’observer le Grèbe jougris. Sur la rive Nord du Léman, ce site offre la meilleure chance d’observer ce grèbe. Il y est en effet observé chaque année, souvent en groupe. Les Jougris traversent probablement régulièrement le lac en provenance de la Baie d’Excenevex en France, où plusieurs individus hivernent régulièrement. Outre cette espèce de grèbe relativement rare en Suisse, des Plongeons catmarins s’y observent également régulièrement. Plus occasionnellement, on y rencontre des Harles huppés voire, avec beaucoup plus de chance, une Harelde boréale ou un Harle piette. Les Grands Cormorans, Goélands leucophées et cendrés occupent aussi ce site pendant toute la saison hivernale.

Sur les bords des rives, la discrète Gallinule poule-d’eau se montre parfois. En toutes saisons, le secteur est fréquenté par les nombreux Canards colverts, Foulques macroules, Cygnes tuberculés et Mouettes rieuses.

Même si l’hiver constitue sans aucun doute la période la plus intéressante, vous pourrez aussi y observer le retour des migrateurs au début du printemps. On y recherchera, entre autres, les premiers Milans noirs de l’année. L’intérêt ornithologique entre Prangins et Gland se montre assez limité. Toutefois, quelques petites surprises ne sont pas à exclure comme l’observation du Cincle plongeur le long de la petite rivière de la Promenthouse. Les reliques de forêt de chênes abritent encore quelques espèces, dont le Pic mar. En saison de nidification, le Bruant zizi et le Pic épeichette peuvent aussi être rencontrés aux abords du golf.

 

Accès

Deux alternatives sont possibles pour se rendre avec les transports publics à Prangins. La première alternative consiste à prendre un train régional depuis Nyon ou Rolle jusqu’à la gare de Prangins. Cette dernière est desservie chaque heure.

Pour se rendre au bord du lac à partir de cette gare, il faut marcher en direction du village et suivre les indications « Gland ». Vous passerez à côté du château et quand vous atteindrez la route cantonale, longez cette dernière sur 200m en direction de Rolle. Vous trouverez facilement le port des Abériaux qui se situe sur la droite de cette dernière route, derrière le terrain de sport. Le trajet depuis la gare de Prangins jusqu’au port est d’environ 1,2 km.

La seconde alternative, consiste à prendre le bus depuis Nyon jusqu’à l’arrêt du château de Prangins. Un ou deux bus par heure desservent cette ligne. Pour se rendre au port des Abériaux depuis le château, suivez le parcours déjà décrit ci-dessus.

Si vous vous rendez en voiture, prenez la route cantonale Nyon – Rolle et bifurquez à droite côté lac à la hauteur des feux situés près du château de Prangins. Pour accéder au port des Abériaux, tournez à nouveau à droite après 100m. Pour rejoindre la plage, poursuivez la route sinueuse empruntée depuis les feux. Il est possible de stationner la voiture à proximité de ces deux sites d’observation.

 

Modifié d’après Les Bons Coins de Suisse Romande (c) Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux 2005. Texte original par Thierry Heger avec la collaboration de Jérôme Duplain

Dernires Observations :

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018