Visiteur anonyme [Administration]
Groupe Ornithologique du Bassin Genevois
Accueil
L'association
 - 
Présentation
 - 
GOBG-Informations Newsletters
 - 
Le comité
 - 
Les statuts
 - 
Les partenaires
 - 
Adhésion
 - 
Contact
Les sorties
 - 
Inscription aux sorties
 - 
L'agenda du GOBG
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Géolocalisation des comptes-rendus
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Toutes les photos
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
les FAQs
Les bons coins
 - 
Champagne
 - 
Les Teppes de Verbois
 - 
Marais de Sionnet
 - 
Mategnin
 - 
Moulin-de-Vert
 - 
Pointe-à-la-Bise
 - 
Rade de Genève et Petit Lac
 - 
Le Rhône genevois
 - 
Rouelbeau
 - 
Vallon de la Laire
 - 
Baie d’Excenevex
 - 
Bas-Monts de Vesancy
 - 
Crozet
 - 
Fort l’Ecluse
 - 
Haut-Jura gessien
 - 
L’Etournel
 - 
Lac de Divonne
 - 
Marais de la Versoix
 - 
Mont Mourex
 - 
Mies et Versoix
 - 
Prangins
Info GOBG
  Archives
    - 
Numéros 1 à 21 en pdf
  Numéro actuel
    - 
Son et photo mystères n°21
Les projets
 - 
Tous les rapports annuels de suivi d'espèces
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle de rivage
 - 
Alouette lulu
 - 
Chevêche d'Athéna
 - 
Choucas des tours
 - 
Corbeau freux
 - 
Effraie des clochers
 - 
Faucon crécerelle
 - 
Huppe fasciée
  Rougequeue à front blanc
    - 
Présentation de l'espèce
    - 
Statut (Europe, Suisse, Genève)
    - 
Rapports annuels
     Etude bioacoustique du chant
       - 
Présentation du chant
        Particularités régionales
          - 
Numéro 21
    - 
Imitations du RQ à front blanc
 - 
Perdrix grise
 - 
Pic mar
 - 
Torcol fourmilier
Les ressources
 - 
Liste des oiseaux du bassin genevois
Marais de la Versoix

Marais de la Versoix

Divonne/Grilly, Ain et Chavannes-de-Bogis, Vaud – 500-501 / 132-136, 460m
Cartes n° 1261 Nyon, 1280 Gex, 1281 Coppet

 

L’actuel lac de Divonne et ses alentours se situent dans ce qui faisait autrefois partie de la vaste zone marécageuse de la haute Versoix, qui s’étend de Crassy jusqu’à Sauverny et qui forme la frontière avec le canton de Vaud (Chavannes-de-Bogis et Chavannes des Bois). Réputés jusque dans les années septante pour quelques espèces nicheuses prestigieuses (Busard cendré, Courlis cendré), les quelques marais qui subsistent encore sont aujourd’hui peu visités par les ornithologues. Deux principales reliques de marais se trouvent respectivement au nord et au sud du lac de Divonne.

Au nord, le Marais de Bidonnes (à Crassy) est surtout intéressant du printemps à l’automne : les champs et plusieurs formations végétales (prairie, roselière sèche, buissons, bois) y accueillent de nombreux passereaux, et les deux étangs de pêche de Crassy peuvent abriter un Bihoreau, des Sarcelles ou un Râle de passage. Le Blongios a déjà tenté de nicher sur ces deux étangs.

Plusieurs couples de Traquets pâtres, de Pipits des arbres – devenus rares à basse altitude – et de Bruants des roseaux nichent dans la zone plus ouverte, et des espèces comme le Loriot, la Tourterelle des bois le Pic épeichette ou encor ele Pouillot fitis sont assez facilement observables dans les bois alentour ; la Locustelle tâchetée y nichait jusqu’au tournant du siècle mais n’est plus qu’un hôte de passage actuellement. En hiver, ce marais abrite en général peu d’oiseaux, mais une rencontre avec une Pie-grièche grise, un groupe de Sizerins ou une Bécassine de marais n’est jamais exclue. La ripisylve de la Versoix, entre le marais et le lac, abrite généralement une ou plusieurs troupes de Tarins, alors que la Bécasse y est certainement plus régulière que ne laissent apparaître les quelques mentions provenant de cette zone.

 

Bruant des roseaux
Bruant des roseaux mâle au printemps - C. Schönbächler

Les Marais de la Versoix proprement dits longent la rivière sur les deux rives (française et vaudoise), et sont plus vastes et plus humides que le Marais de Bidonnes. Ces marais valent le détour toute l’année, mais le printemps apporte le plus de diversité. Ici aussi, ce sont surtout les passereaux qui abondent : Fauvettes grisette, Rousserolles verderolle et effarvate, Bruant des roseaux, Tarier pâtre, Rossignol et Hypolaïs polyglotte sont tous nicheurs, tout comme la Caille qui chante dans les champs des deux rives. Le Râle d’eau se fait entendre tout au long de l’année et d’autres rallidés, de même que des ardéidés comme le Blongios ou le Grand Butor, sont sans doute assez fréquents lors des passages, mais restent discrets.

Sur la Versoix même, on peut parfois surprendre quelques Sarcelles d’hiver ou autres canards de passage, et lorsque son niveau est bas en juillet-août, des Chevaliers (sylvains surtout, mais aussi culblancs et guignettes) se nourrissent souvent sur les berges ou dans les champs environnants, avant de repartir vers le sud. Enfin, mentionnons encore l’hivernage régulier du Râle d’eau, de la Bécassine des marais, du Pouillot véloce et de l’Accenteur mouchet.

 

Accenteur mouchet
Un Accenteur mouchet en hiver - C. Ruchet

 

Accès

L’accès au Marais de Bidonnes se fait depuis la route de Crassy (F) / Crassier (VD) à Divonne ; longer le chemin à partir des dernières maisons jusqu’aux étangs, puis continuer tout droit et traverser le petit canal. Un panneau d’information se trouve là, avec le plan de la réserve, et c’est ici que commence un court sentier menant à une plate-forme d’observation bien située, quoique à contre jour le matin (un téléscope est très utile). Afin de garantir la tranquillité des lieux, il n’est pas recommandé de pénétrer dans la zone clôturée, en partie entretenue par un troupeau d’aurochs – de plus, le terrain y est difficile.

L’accès aux Marais de la Versoix est peu facile mais peut toutefois se faire depuis deux endroits, soit du côté suisse, soit sur la rive divonnaise (où une assez bonne vue de la zone s’obtient depuis le talus au-dessus de la Versoix). Comme pour l’endroit précédent, penser aux bottes et éviter les dérangements, en particulier en période de reproduction.

 

 

Modifié d’après Les Bons Coins de Suisse Romande (c) Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux 2005. Texte original par Bram Piot

Dernires Observations :

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018